Amos Gitaï et les archives numériques du cinéma

L’École nationale des chartes et la Bibliothèque nationale de France organisent une journée d’étude sur les archives numériques du cinéma, à partir de celles du cinéaste Amos Gitaï, conservées par plusieurs institutions.

La Cinémathèque Française, la Bibliothèque nationale d’Israël, les bibliothèques de l’Université de Stanford, la Cinémathèque Suisse, et la Bibliothèque Nationale de France, sont autant d’institutions qui se sont vues confier la tâche de préserver la mémoire de l’œuvre d’Amos Gitaï, cinéaste prolifique et multiforme. Loin d’être hasardeuse, cette volonté de répartition vise à favoriser le dialogue entre les différents établissements, car Amos Gitaï nourrit l’ambition de faire vivre ses archives, et estime – à raison – que le partage d’expérience est essentiel pour enrichir les réflexions sur l’exploitation des archives cinématographiques.

Le don fait par le cinéaste à la BnF en 2018 s’est affirmé comme un formidable terrain d’expérimentation pour interroger les besoins, tester de nouveaux outils et de nouvelles méthodes d’analyse, et s’est révélé un prisme pertinent pour ouvrir le dialogue avec d’autres institutions. En ce sens, cette journée d’étude vise à alimenter les questions cruciales que sont la collecte, la préservation, la description et la mise à disposition des corpus massifs d’archives numériques. Il s’agira, à travers les différentes tables rondes et interventions, de faire un état des lieux de l’avancement du travail de chaque institution sur les archives d’Amos Gitaï qu’elle détient, mais aussi d’interroger le processus de don et la sélection des archives numériques, et enfin de comprendre les attentes de la recherche sur ce sujet.

Programme

9h : accueil des participants

  • Laurence Engel, présidente de la Bibliothèque nationale de France
  • Michelle Bubenicek, directrice de l’École nationale des chartes

9h15-10h30 : état des lieux (communications)

  • Frédéric Maire, président de la Fédération Internationale des Archives du Film, directeur de la Cinémathèque Suisse (introduction & modération)
  • Michael Keller, vice-recteur des Bibliothèques universitaires de Stanford
  • Oren Weiberg, directeur de la Bibliothèque nationale de Jérusalem
  • Matan Barzilai, directeur du département des archives de la Bibliothèque nationale d’Israël
  • Joël Huthwohl, directeur du département des Arts du spectacle à la Bibliothèque nationale de France

10h30-11h : pause

11h-11h30 : entretien avec Amos Gitaï (visioconférence)

11h30-12h30 : « Du processus de création au processus de don » (table ronde)

  • Antoine de Baecque (modération)
  • Marie-Josée Sanselme, scénariste d’Amos Gitaï
  • Karine Mauduit, cinémathèque française
  • Jean-Baptiste Raze, bibliothèque nationale de France

12h30-14h : déjeuner

14h-15h30 : « Quelles sélections pour les archives numériques ? » (table ronde)

  • Emmanuelle Bermès (modération), Bibliothèque nationale de France
  • Glynn Edwards, Bibliothèques universitaires de Stanford
  • Rime Touil, Bibliothèque nationale de France
  • Louise Dutertre, Bibliothèque nationale de France

15h30-16h : pause

16h-17h30 : « Une nouvelle génétique du cinéma » (table ronde)

  • Alain Carou (modération), Bibliothèque nationale de France
  • Marie-Pierre Ulloa, Université de Stanford
  • Jean-Michel Frodon, critique de cinéma, professeur associé à Sciences-Po
  • Jean-philippe Trias, Université de Montpellier

Conclusion de la journée

  • Christophe Gauthier, École nationale des chartes
12 décembre 2019
-
Recherche - Journée d'étude
École nationale des chartes - PSL
65, rue de Richelieu, Paris 2ᵉ (salle Léopold-Delisle)
2019-12-12 10:00 2019-12-12 18:30 Europe/Paris Amos Gitaï et les archives numériques du cinéma 65, rue de Richelieu, Paris 2ᵉ (salle Léopold-Delisle)