Formation

Accompagner et former les enseignants-chercheurs : les missions du centre d’innovation pédagogique de PSL

Le

Le centre d’innovation pédagogique de l’université, créé en 2021, accompagne l’ensemble des enseignantes/enseignants et des responsables de formation PSL dans leurs projets pédagogiques. Dans une interview, Mattias Mano, son nouveau directeur, présente les missions stratégiques du centre et revient sur les enseignements de la crise sanitaire qui a intensifié l’usage des outils numériques en pédagogie comme ailleurs.

 

PSL : Le centre d’innovation pédagogique de PSL a été créé il y a moins d’un an, pouvez-vous en rappeler les principes et préciser les grandes lignes de votre stratégie pour accompagner son déploiement ?  

Mattias Mano : La principale mission du Centre d'innovation pédagogique est d’accompagner les enseignantes et les responsables de formation de PSL dans leurs projets de transformation pédagogique. L’objectif est d’enrichir et de diversifier les pratiques pédagogiques afin de favoriser la réussite de tous les étudiantes et étudiants.

Pour atteindre cet objectif, nous proposons deux types de services : 

  • Le premier s’oriente sur l’accompagnement des enseignants-chercheurs. Nous sommes un centre à leur service. Un accompagnement par le centre d’innovation pédagogique consiste à soutenir l’enseignant dans sa réflexion d’amélioration continue de son enseignement. Les ingénieurs pédagogiques du centre, de par leur expérience diverse et leur veille scientifique, sont en mesure de comprendre et de proposer des solutions aux problématiques pédagogiques que peuvent se poser les enseignants.
  • Le second s’oriente sur la formation des enseignants-chercheurs. Au travers de l’école interne, nous proposons un grand nombre de formations afin de les sensibiliser aux évolutions qui traversent aujourd’hui l’enseignement. Cela s’exprime notamment par la semaine d’accueil des nouveaux maîtres de conférences, moment privilégié pour faire connaître le Centre, ou encore par les PédagoDays, 2 jours d’échanges entre pairs pour réfléchir sur sa pratique d’enseignement.

Le challenge principal qui nous attend est de faire connaître le centre et ses services. Nous devons aller à la rencontre de tous les établissements de PSL. Il s’agit de comprendre les spécificités de leur enseignement, d’en collecter les besoins au regard des services du centre, et bien sûr, d’y répondre. Cela passera notamment par le développement d’une communauté de pratique des enseignants-chercheurs de PSL

 

PSL:  La crise sanitaire a intensifié l’usage des outils numériques dans tous les secteurs et dans l’enseignement en particulier. Que retenez-vous de cette période ?

Loin de remplacer l’enseignante/enseignant, le numérique est un outil supplémentaire qui permet de pallier des manquements notamment en période de crise.

Mattias Mano : La crise sanitaire que nous avons traversée a mis dans une situation de grande difficulté les étudiants avant tout. Un trop grand nombre d’entre eux s’est retrouvé fortement isolé. Les enseignants-chercheurs ont également fait preuve d’une résilience sans précédent afin de permettre la fameuse “continuité pédagogique”. Cette continuité a été permise en grande partie grâce aux outils numériques, la visio-conférence en tête. Or, pour nombre d’enseignants-chercheurs, cette expérimentation contrainte de l’enseignement à distance a été très négative. Je tiens à souligner la force et le courage des personnels administratifs (notamment des DSI et du Centre), qui ont permis de maintenir un enseignement en situation d’urgence*. En cette période de fin de crise, que nous espérons tous pérenne, des services comme le centre d’innovation pédagogique, ne peuvent faire fi de cette réalité qui se traduit souvent pour certains enseignants par le souhait de refaire “comme avant” (la crise).

En somme, la crise nous a fait gagner de nombreuses années sur la connaissance des outils numériques. Son impact nous a rappelé avec force que loin de remplacer l’enseignant, le numérique est un outil supplémentaire qui permet de pallier des manquements, notamment en période de crise.
Le centre d’innovation pédagogique cherche à faire la synthèse de cette somme d’expériences. Il s’agit pour nous de pérenniser les meilleures pratiques qui ont émergé et d’étendre leur usage.

* Innovation pédagogique, L’enseignement en situation d’urgence en France, 9 juillet 2020, Perrine de Coëtlogon, Mattias Mano, Bertrand Mocquet

 

PSL : Quelle est la place du numérique dans ce modèle ?

Mattias Mano : Le numérique n’est qu’un outil. Nous ne pousserons jamais un outil pour lui-même. Lorsqu’un enseignant nous demande de déployer telle activité moodle, ou telle fonctionnalité wooclap, nous nous efforçons de répondre avant tout à un besoin pédagogique.

Par exemple, l’usage de wooclap permet de faciliter l’interaction entre les étudiants et l’enseignant dans un amphithéâtre. Cet outil permet de marquer des pauses dans un exposé, afin de s’assurer que les étudiants, en leur posant des questions, arrivent à suivre ce qui leur est enseigné.

De même, la quasi-totalité des cours s’appuient sur des ressources pédagogiques. La plateforme d’apprentissage moodle, permet de centraliser et de qualifier ces ressources. L’enseignant a la possibilité de toutes les déposer lors de la construction de son cours, et de les rendre accessibles au fur et à mesure. Cela diminue la charge d’administration d’un cours et facilite le parcours apprenant.

En somme, une fois le besoin pédagogique cerné, le centre accompagne l’enseignant sur la meilleure façon d’y répondre. Bien souvent, les outils numériques à notre disposition permettent d’y répondre plus facilement.

 

 

PSL : De façon concrète, comment les enseignantes/enseignants chercheurs ou les responsables de formation peuvent-ils bénéficier de l’appui du centre d'innovation pédagogique ?

Mattias Mano : Le plus simple pour connaître nos actions et nous contacter est de se rendre sur notre site internet. Vous y trouverez des interviews d’enseignants-chercheurs, des fiches pratiques, le calendrier des formations que nous proposons au sein de PSL Ecole Interne, et surtout, la possibilité de nous contacter pour une demande d’accompagnement.
Les Pédago'Days – PSL, qui se tiendront les 16 et 17 juin (inscription via l’Ecole interne), sont également un très bon moyen de nous découvrir. Très concrètement, nous proposons à cette occasion des ateliers, et des moments d'échanges avec des enseignantes et enseignants ayant travaillé avec nous.
Nous disposons également de trois antennes dans trois lieux différents du campus : Dauphine – PSL, Mines Paris – PSL et Observatoire de Paris – PSL. Ce sont des lieux d’accueil et d’échanges, n’hésitez à venir y prendre un café !

 

     Docteur en gestion de Institut Polytechnique de Paris, alumni du
     master spécialisé Data Science (ex  Méthodes quantitatives et
     sciences sociales) de l'ENSAE et du master recherche en
     économie de la Paris School of Economics, Mattias Mano a
     développé la numérisation de l'offre de formations "executive
     Education" de l'Ecole Polytechnique en tant que Digital Learning
     Manager de 2018 à 2022. Durant sa thèse, portant sur
     l'intelligence collective sur les fora en ligne, il a également
     coordonné l'équipe pédagogique du MOOC "How to write and publish a scientific paper" proposé par l'Ecole polytechnique sur la plateforme Coursera, qui compte aujourd’hui près de 200 000 inscrits. Il rejoint en février 2022, l'Université PSL en tant que directeur du centre d'innovation pédagogique. 

Retour vers toutes les actualités
En savoir plus

Le centre d'innovation pédagogique de PSL accompagne les enseignants et les responsables de formation dans leurs projets de transformation pédagogique.