PSL de A à Z

a comme alumni

 

 

 

 

La communauté PSL ne se limite pas à celle de ses étudiants, chercheurs, enseignants et administratifs ; elle est riche des dizaines de milliers d’anciens étudiants réunis dans les réseaux d’alumni de ses établissements et PSL Alumni. D’Esther Duflo, lauréate 2019 du prix Nobel d’économie (ENS - PSL), à Marie Curie, double lauréate du Nobel de chimie et physique (ESPCI Paris - PSL), en passant par Pierre-Louis Lions, médaille Fields (ENS - PSL, Collège de France, Dauphine - PSL), Georges Charpak, Nobel de physique (Mines ParisTech - PSL), Jean-Paul Sartre, Nobel de littérature (ENS - PSL) mais aussi Isabelle Huppert, comédienne (CNSAD - PSL), Isabelle Kocher, PDG de Engie (MINES ParisTech - PSL et ENS - PSL), Frédéric Mazzella, fondateur de BlaBlaCar (ENS - PSL) ou encore Cyrile Benzaquen, champion du monde de kick-boxing (Dauphine - PSL), ces figures illustrent la diversité des carrières qui s’offrent à nos étudiants, mais témoignent aussi d’une volonté commune de servir la société.

b comme brevet

 

 

 

 

Pour être brevetable, une invention doit être nouvelle — donc non divulguée… amis chercheurs, déclarez vos inventions avant publication, après ce sera trop tard — et ne pas être évidente pour « l’homme de l’art ». L’importance des brevets varie selon les domaines d’application. Ils sont incontournables dans le biomédical, parce qu’un médicament, par exemple, peut dépendre très directement d’un petit nombre de brevets qui protègent son principe actif. Ils sont beaucoup plus rares dans le numérique — les logiciels ne sont pas brevetables en Europe—, ou dans des domaines comme l’électronique, où un produit commercial dépend couramment de centaines de brevets, voire plus. Étape majeure du transfert de technologies, le brevet est un monopole sur l’exploitation d’une invention. On peut le transférer par un contrat — la « licence » — et contre rémunération —principalement les « royalties » — à une entreprise. Dans le modèle de valorisation mis en place par PSL, cette entreprise est souvent une start-up co-fondée par les chercheurs qui ont participé au brevet, i. e. les « inventeurs ». Le service PSL Valorisation gère actuellement environ 300 brevets, ou demandes de brevets, issus des équipes de recherche de PSL.
 

c comme choeur et orchestre

 

 

 

 

Ouvert à l’ensemble des étudiants et personnels de l’université, l’Orchestre symphonique et Chœur regroupe 180 instrumentistes et choristes. Son répertoire est à l’image de PSL : éclectique, innovant et original, qui comprend les styles de musique les plus variés (grand répertoire classique et compositeurs oubliés ou contemporains, jazz et gospel, comédies musicales). La saison musicale de l'Orchestre et du Chœur PSL comporte 5 programmes différents et sollicite plusieurs grands solistes : Karine Deshays (mezzo-soprano), Geneviève Laurenceau (violiniste et super-soliste de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse), Raphael Merlin (violoncelliste et membre du Quatuor Ebène), Raphael Imbert (saxophoniste de Jazz) … Outre ses concerts parisiens, l’OC-PSL organise chaque année une tournée internationale (Chine, Israël, Inde) et se produit aux côtés des chœurs ou orchestres des universités étrangères partenaires de PSL (Robinson College Chapel Choir de l’Université de Cambridge).

Johan Farjot est le directeur artistique et musical de l'Orchestre et Chœur PSL. Autour de lui, une équipe permanente de six professionnels assure l'encadrement musical et permet d'obtenir le niveau de qualité recherchée. Arnaud Thorette est le premier violon de l'orchestre.
 

d comme doctorat

 

 

 

 

10 à 15% des étudiants de PSL sont doctorantes et doctorants. L’université remet chaque année plus de 400 diplômes à ses docteurs issus de toutes ses écoles. La proportion d’étudiants qui poursuivent leurs études jusqu’au doctorat dépasse largement la moyenne nationale.
 

e comme excellence et égalité des chances

 

 

 

 

Pleinement conscientes que la méritocratie dont elles sont héritières s’est trouvée de plus en plus biaisée socialement, les écoles de PSL ont pris l’initiative de proposer des actions d’ouverture sociale dans leur cursus, singulièrement au niveau du premier cycle, aussi bien au sein du Cycle Pluridisciplinaire d’Etudes Supérieures (CPES) qui accueille une majorité d’élèves boursiers, que dans les formations de licence de Dauphine - PSL ou le CNSAD - PSL.
Elles ont par ailleurs élargi leur mode d’admission (concours par voie des classes préparatoires, par voie universitaire ou par voie internationale) et de financement des études.

f comme fields

Pépinière de talents, PSL compte 10 lauréats de la plus haute récompense dans le domaine des mathématiques, la médaille Fields : Laurent Schwartz (1950), Jean-Pierre Serre (1954), René Thom (1958), Alain Connes (1982), Pierre-Louis Lyons (1994), Jean-Christophe Yoccoz (1994), Laurent Lafforgue (2002), Wendelin Werner (2006), Cédric Villani (2010) et Ngo Bao Chau (2010). Tous ces lauréats sont d’anciens élèves de l’Ecole normale supérieure - PSL et, pour certains, enseignent ou ont enseigné à l’Université Paris-Dauphine - PSL ou au Collège de France. PSL cumule également 3 Prix Abel : Jean-Pierre Serre (2003), Jacques Tits (2008) et Yves Meyer (2017).

g comme geneviève

 

 

 

 

La Sainte Patronne de Paris donne aussi son nom au cœur historique du campus de l'Université PSL. C'est en effet sur le sommet de cette colline que se trouvait le monastère des Saints Apôtres où la sainte avait coutume de se recueillir : l’actuelle « rue de la montagne Sainte-Geneviève » correspond au chemin qu’elle empruntait pour s’y rendre. Le monastère a été remplacé par une abbaye, puis par l’église Sainte-Geneviève construit par Louis XV en 1744. À la mort de Mirabeau, le 2 avril 1791, l’Assemblée nationale réunit les tombes des grands hommes de France dans une nécropole dédiée, à l'image de l'abbaye de Westminster : l’église Sainte-Geneviève devient le Panthéon.
Situées sur le versant Sud de la Colline, les écoles de PSL sont ainsi placées sous la tutelle des grands hommes qu’elle a souvent formés et qui reposent désormais au bout de la rue d’Ulm : Pierre & Marie Curie, Germaine Tillion, Henri Bergson, Paul Painlevé, Jean Jaurès, Paul Langevin…
 

h comme histoire

 

 

 

 

Née en 2010, l'Université PSL est une institution jeune, mais ses origines, elles, remontent à bien plus loin, i.e. à la création des établissements pluriséculaires qui la composent : le Collège de France en 1530, l’Observatoire de Paris - PSL en 1667, l’Ecole Pratique des Hautes Etudes - PSL en 1868, l’école des Mines de Paris - PSL en 1783, l’Ecole normale supérieure - PSL en 1794, etc.
Au fil des siècles et par leur proximité géographique, toutes ces institutions ont noué des liens scientifiques puissants sur la base de valeurs communes. Leur réunion au sein de l'Université PSL est l’aboutissement d’une longue aventure scientifique, artistique et culturelle dont l’histoire s’écrit chaque jour.

i comme international

 

 

 

 

Paris est avec Londres et Boston l’une des grandes capitales scientifiques mondiales. Située en plein cœur de Paris, PSL accueille dans ses formations et ses laboratoires, étudiants et chercheurs de près de 120 nationalités, et est à l’initiative de nombreux programmes de recherche de pointe. PSL noue des partenariats avec les meilleures universités dans le monde, telles que l’Université de Cambridge, NYU, l’Université de Chicago, Shanghai Jiao Tong ou ANU. La réputation de PSL est reconnue depuis 2018 par sa place dans le top 50 des universités dans deux classements internationaux, THE et QS, au premier rang des universités françaises.
 

j comme joliot-curie

 

 

 

 

On a longtemps cru que Marie Curie, double prix Nobel, était une figure isolée de la science. Elle était pourtant entourée d’une multitude de femmes scientifiques éminentes, à commencer par sa fille, Irène Joliot-Curie, lauréate du Prix Nobel de Chimie en 1935. Nombre des anciennes étudiantes ou professeures de PSL se sont illustrées dans des domaines très variés : Germaine Tillion (ethnologue, EPHE - PSL), Jacqueline de Romilly (helléniste, ENS - PSL, Collège de France), Simone Weil (ENS - PSL, philosophe), Louise Bourgeois (ENSBA, plasticienne), Assia Djebar (ENS - PSL, femme de lettres), et Esther Duflo (ENS - PSL, économiste), lauréate du Nobel d’économie 2019, Isabelle Kocher (ENS - PSL, MINES ParisTech - PSL), cheffe d’entreprise…
De nos jours, de nombreuses femmes sont à la tête des écoles de PSL, de ses laboratoires ou de ses centres de recherche.

k comme kant

 

 

 

 

« Ose savoir », telle est la devise de l'Université PSL, en double référence à Horace, pour marquer l’héritage des Humanités classiques dont nombre des écoles de PSL sont porteuses, mais aussi d’Emmanuel Kant et de son texte fondateur « Qu’est-ce que les Lumières » qui reflète l’idéal toujours actuel d’une émancipation de l’homme par le savoir. PSL, c’est aussi la conviction que la formation au raisonnement scientifique est structurante pour l’esprit des citoyens.

l comme lewiner

 

 

 

 

Physicien et inventeur français, Jacques Lewiner a été successivement professeur, directeur scientifique et co-directeur, avec Georges Charpak, de l’ESPCI - PSL. Il a également été le premier doyen de l’innovation et de l’entrepreneuriat de PSL. L’« homme aux 1000 brevets » est à l’origine d’un modèle disruptif de valorisation : on lui doit notamment la paternité de la « livebox ». C’est ce modèle qui a présidé à la création de PSL Valorisation, avec l’objectif de s’appuyer sur l’excellence et l’interdisciplinarité de PSL pour développer l’impact économique et sociétal de sa recherche.

m comme musées

 

 

 

 

L'Université PSL abrite des musées de natures très diverses, reflet du patrimoine scientifique et artistique de ses établissements pluriséculaires. Ils détiennent un véritable trésor : 100 000 échantillons de roches, minéraux, météorites, gemmes (musée de minéralogie de MINES ParisTech - PSL), un millier d’instruments d’observation du système solaire, dont un ensemble unique datant du XVIe siècle (Observatoire de Paris - PSL), les instruments de Pierre et Marie Curie réunis au sein de l’Espace des Sciences Pierre-Gilles de Gennes (ESPGG), les lieux de mémoire de grands scientifiques comme le musée Curie et le Collège de France. Ce patrimoine est le bien commun de tous et nos musées se sont engagés dans des actions de diffusion auprès des milieux scolaires, des industriels, journalistes, chercheurs, enseignants et étudiants invités à se former, valoriser leurs travaux, nouer de nouvelles collaborations, rencontrer le public et tester leurs idées à la manière des nouveaux living labs.

n comme nobel

 

 

 

 

PSL réunit de grandes forces en formation, recherche et innovation. Au cours de leur histoire, les établissements de PSL ont été les foyers du développement de grands scientifiques dans toutes les disciplines, dont 28 ont été des lauréats du prix Nobel.
Nobel de Physique
Pierre Curie (1903), Marie Curie (1903), Gabriel Lippmann (1908), Jean Perrin (1926), Alfred Kastler (1966), Louis Néel (1970), Pierre-Gilles de Gennes (1991), Georges Charpak (1992), Claude Cohen Tannoudji (1997), Albert Fert (2007) et Serge Haroche (2012).
Nobel de Chimie
Marie Curie (1911), Paul Sabatier (1912), Irène Joliot-Curie (1935), Frédéric Joliot (1935), Jean-Marie Lehn (1987)
Nobel de Littérature
Romain Rolland (1915), Henri Bergson (1927), Jean-Paul Sartre (1964)
Nobel de Physiologie et Médecine
Charles Nicolle (1928), François Jacob (1965), Jacques Monod (1965), Jean Dausset (1980)
Economie
Gérard Debreu (1983), Maurice Allais (1988), Jean Tirole (2014) Esther Duflo (2019)
 

o comme ocav

 

 

 

 

La question des conditions d’apparition de la vie ou de la présence de la vie dans l’univers est en train de passer du domaine spéculatif à celui des sciences dites « dures ».
Cette révolution touche tous les domaines scientifiques : astronomie, astrophysique, physico-chimie, biologie. Elle s’accompagne d’un questionnement sur notre façon de penser les frontières entre le vivant et le non-vivant et de les représenter.
Portée par l’Observatoire de Paris - PSL, le Collège de France, l’EHESS, l’ENS - PSL, l’ESPCI - PSL, l’Institut Curie, ainsi que le CNRS et l’Inserm, « Origines et conditions d’apparition de la vie » (OCAV) est emblématique des grandes initiatives de recherche interdisciplinaire stratégiques (IRIS) lancées dans le cadre de PSL.

p comme programmes gradués

 

 

 

 

PSL compte 70% d’étudiants au niveau Master et Doctorat. Son offre de recherche et formation n’est pas structurée en département mais en Programmes Gradués, à l’image des Graduate Schools que l’on rencontre dans la plupart des grandes universités. En choisissant un programme gradué, l’étudiant s’inscrit dans une filière clairement identifiable, qui constitue sa majeure. Un parcours en 5 ans – master et doctorat – lui est proposé, avec des formations à des disciplines ou des thématiques données. Ces formations sont adossées à des laboratoires ou des grands programmes de recherche. À partir de sa filière et en fonction de son projet, l’étudiant personnalise son parcours en choisissant différentes mineures ou formations transverses, qui élargissent le champ des disciplines abordées, des compétences développées et des établissements impliqués.
 

q comme qlife

 

 

 

 

 

Longtemps science de l’observation, la Biologie est devenue depuis peu une science prédictive. L’étude des systèmes vivants est maintenant possible par des méthodes quantitatives issues en particulier de la physique statistique, de la mécanique des fluides et des mathématiques, ont révolutionné l’étude des systèmes vivants à différentes échelles, de la cellule à l’organisme. Le programme QLife, labellisé Institut Convergences PSL, rassemble plus de 200 chercheurs (physiciens, chimistes, biologistes, mathématiciens, informaticiens…), répartis dans 160 équipes. Ce programme est emblématique de la transdisciplinarité qui caractérise PSL. Il permet de nouer des partenariats dans le monde entier, et contribue à accélérer le transfert de technologie grâce au potentiel élevé de valorisation de ses projets.
 

r comme recherche

 

 

 

 

Avec 2 900 chercheurs et 140 laboratoires couvrant tous les domaines de la science et de la création, l'Université PSL dispose de forces scientifiques comparables à celles des plus grandes universités mondiales. Le renforcement des socles disciplinaires et l’émergence de nouveaux thèmes de recherche à l’interface des disciplines constituent les deux grands pôles d’une stratégie visant à intensifier les collaborations entre les équipes de ses établissements-composantes, membres-associés et des organismes. Depuis 2012, nos chercheurs ont obtenu de nombreuses distinctions, dont deux prix Nobel, plus de 150 ERC, des médailles du CNRS, + autres prix etc.
 

s comme sacre

 

 

 

 

SACRe (Sciences, Arts, Création, Recherche) est un programme unique, résultat de la combinaison d’une formation doctorale et d’un laboratoire de recherche. Il constitue une innovation en matière de recherche, à la croisée entre la création artistique pratiquée par le Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique - PSL, l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs, La Fémis et le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris ainsi que l’Ecole normale supérieure - PSL.

t comme tokharien

 

 

 

 

Au cours de leur histoire, les établissements de l'Université PSL (EPHE - PSL, ENC - PSL, Collège de France…) ont contribué de manière décisive à définir certains champs disciplinaires rares : égyptologie, assyriologie, disciplines fondamentales de l’écrit telles que la codicologie, la paléographie ou la diplomatique. Ils se sont aussi fait une spécialité de certaines langues rarissimes dont ils sont les seuls gardiens comme l’élamite, les langues moyen-iraniennes… et le tokharien.
L'Université PSL offre une concentration unique au monde de compétences, une centaine de chaires hautement spécialisées, dans ces disciplines.

u comme union psl

 

 

 

 

L’Union PSL est l’association dédiée au développement de la vie étudiante de PSL. Sorte de « méta-BDE », elle rassemble des étudiants issus de toutes les composantes de PSL et du CPES. Elle organise de nombreux évènements, tels que la Semaine de la Pensée, le Campus d’hiver, l’Agora des associations étudiantes de PSL, des soirées festives et « garden parties ». Elle aide les étudiants de PSL à déposer leur candidature aux Appels à Initiatives Étudiantes deux fois par an.
 

v comme vinci

 

 

 

 

… ou l’homme de Vitruve, l’un des dessins les plus célèbres du maître, auquel le logotype de PSL rend hommage. Ce faisant, notre université se place sous l’image tutélaire de celui dont l’activité, tout comme elle, couvrait un très large champ disciplinaire allant des arts à l’ingénierie, en passant par les mathématiques, l’astronomie, l’anatomie, la botanique, la physiologie, l’architecture etc. Archétype du génie universel et d’un humanisme visionnaire, il symbolise à lui seul l’esprit de curiosité et d’innovation qui nous anime.

 

w comme welcome desk

 

 

 

 

Le Welcome Desk de PSL est situé au siège de l’Université, en plein cœur du Quartier Latin. Avec ses tuteurs internationaux, il assure un service d’accueil et d’accompagnement des étudiants étrangers venus des quatre coins du monde. Il intervient en amont de l’arrivée pour aider aux démarches administratives, recherche de logement et autres services. Une fois sur place, il organise de nombreuses activités dans le but de faciliter leur intégration au sein de la communauté PSL : des journées d’ateliers pratiques sur la vie en France (Welcome Days), des tandems linguistiques et des cours de FLE pour perfectionner leur niveau de français, des visites organisées pour découvrir Paris et sa vie culturelle, de nombreux évènements festifs mais également l’opportunité de rencontrer les étudiants d’autres établissements au travers le buddy program « Partner@PSL ».
Une étape incontournable pour un séjour réussi !

 

x comme xenon

 

 

 

 

Le xénon est l’un des nombreux éléments du tableau périodique de Mendeleïev célébrés à PSL lors du 150e anniversaire de cette classification des éléments en 2019.
En effet, la chimie est très présente au sein de PSL, représentée dans tous ses domaines : de la chimie moléculaire aux matériaux, de la chimie pour le vivant à la microfluidique. De nombreux éléments du tableau périodique sont intimement liés à l’histoire de la Chimie et aux établissements de PSL. On peut citer le fluor, découvert en 1886 par Henri Moissan, co-fondateur et directeur de Chimie ParisTech - PSL ; le polonium et le radium, isolés par Marie et Pierre Curie à l’ESPCI Paris - PSL ; le chrome et le béryllium, découverts par Louis-Nicolas Vauquelin, professeur à l’École des Mines - PSL ; le francium, isolé par Marguerite Pérey à l’Institut du radium (qui deviendra l’actuel Institut Curie).

 

y comme yespark

Lancée en 2015 par Thibaut Chary, diplômé PSL de MINES ParisTech - PSL, Yespark est une startup qui permet aux automobilistes de louer via leur smartphone, des places de parking privés inoccupées.
Accompagnée par MINES Paris Tech-PSL (Filière entrepreneuriat, dirigée par Philippe Mustar), et par PSL Pépite, cette start-up est une illustration parmi d’autres de l’esprit d’innovation des établissements de PSL, et elle peut vous éviter de tourner des heures pour trouver une place de stationnement…

 

z comme zumba

Une des nombreuses activités sportives proposées par l’Association sportive de PSL. Mens sana in corpore sano. PSL cultive aussi bien les esprits que les corps ! Avec près de 40 disciplines proposées aux étudiants et au personnel, l’Association sportive PSL favorise la pratique de toutes les activités physiques et sportives et représente PSL dans toutes les compétitions universitaires.