Université

Biogen et PSL signent un accord de collaboration pour promouvoir la recherche thérapeutique

Le

Biogen et l'Université PSL annoncent la signature d'un accord de collaboration destiné à promouvoir la recherche thérapeutique grâce à un programme d'échange entre PSL, université de rang mondial qui rassemble neuf établissements d'excellence tous engagés dans la recherche de pointe, et Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, qui développe et propose des thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurologiques et neurodégénératives graves.

Biogen et l'Université PSL annoncent la signature d'un accord de collaboration destiné à promouvoir la recherche thérapeutique

Etaient présents à Paris à l'occasion du lancement du programme :

Doctorantes du programme PSL-Biogen : Clémentine Hatton & Anna Nawrocka

Pour Biogen : Chris Henderson (Vice-président Neuromuscular & Movement Disorders Research Unit)

Pour l'Université PSL : Minh-Hà Pham (vice-présidente Relations Internationales), Hubert Bost (vice-président Recherche et Formations Graduées), Cédric Denis-Rémis (vice-président développement), Antoine Triller (directeur de l'Institut de Biologie de l'ENS), Vincent Villette (chercheur Institut de Biologie de l'ENS), Stéphane Dieudonné (directeur de recherche Institut de Biologie de l'ENS), Christian G. Specht (chercheur Institut de Biologie de l'ENS), Alena Shkumatava (directrice de recherche à l'Institut Curie), Graca Raposo (directrice de recherche à l'Institut Curie) .

Premier accord signé par Biogen avec une université en France, ce partenariat prévoit d'accompagner scientifiquement et financièrement sur une période pouvant aller jusqu'à quatre ans les doctorants qui auront été sélectionnés par un Comité Scientifique. Ce programme s'adresse à la fois aux salariés de Biogen qui souhaitent poursuivre un doctorat et aux étudiants de PSL qui souhaitent travailler avec Biogen dans le cadre de leur thèse de doctorat. Chaque année, Biogen et PSL pourront chacun proposer deux candidats au Comité scientifique qui désignera les  lauréats. Le programme pourra accueillir jusqu'à dix étudiants-chercheurs en même temps. Le Comité Scientifique sera composé de membres représentant Biogen et les établissements de PSL à égalité, et placé sous l'égide de PSL.

Le partenariat vise à permettre aux étudiants-chercheurs d'approfondir leur recherche dans des conditions avantageuses proposées par Biogen ; à développer les compétences pour accomplir des travaux de recherche aux meilleurs standards internationaux grâce à la supervision des directeurs de recherche de PSL ; à comprendre les enjeux et le fonctionnement de l'industrie pharmaceutique et des biotechnologies ; à stimuler l'écosystème scientifique grâce à des échanges multiculturels et multithématiques ; et à participer activement au développement de nouvelles thérapies dans les domaines des maladies rares, neurologiques et autoimmunes. Grâce au programme, les doctorants sélectionnés bénéficieront chacun d'un double tutorat personnalisé auprès des meilleurs chercheurs de PSL et de scientifiques de Biogen. Ils participeront tous les ans à un voyage à vocation scientifique aux États-Unis à la rencontre des équipes de Biogen US, et à un symposium annuel organisé tous les ans à Paris par PSL. En outre, des ateliers de travail et des sessions de formation seront régulièrement organisés pour les participants au programme.

    Doctorants et encadrants scientifiques du programme Biogen depuis Cambridge US

    Etaient présents depuis le centre de Biogen Cambridge US :

    Doctorants du programme PSL-Biogen : Christine Liu & Karl Richter,

    Directeurs scientifiques Biogen :  Alexander McCampbell, Blake Pepinsky & Jessica Hurt

     

    Le comité scientifique composé de Chris Henderson et John Beaver pour Biogen et de Renata Basto et Alexandre Baffet pour PSL s'est réuni en juillet dernier et a sélectionné quatre candidats. Les premières thèses viennent de commencer en octobre 2018. Un séminaire annuel sera organisé chaque année au cours duquel chaque doctorant présentera un rapport d'étape de son travail.
    L'objectif est que le dispositif monte en puissance sur les années à venir. Les sujets proposés pourraient couvrir des domaines aussi variés que les neurosciences, la biologie quantitative, la chimie et l'imagerie. Le partenariat PSL-Biogen devrait également mener à d'autres types de collaborations pour lesquelles le Comité Scientifique pourra être force de proposition.

    Martin Dubuc, Président-Directeur Général de Biogen France, déclare « Nous sommes ravis de ce partenariat avec PSL qui traduit notre engagement concret en faveur de la recherche scientifique et médicale en France. Les échanges entre le monde scientifique et entrepreneurial sont une richesse et une nécessité pour développer des thérapies innovantes au plus près des attentes des patients.»

    Cédric Denis-Rémis, vice-président en charge du développement de PSL poursuit : « Le partenariat entre l'Université PSL et Biogen est une opportunité formidable de développer une recherche de pointe au service d'innovations dans le domaine de la santé. Signe fort de l'engagement sociétal de notre Université, il concrétise la mission de PSL de former une génération de jeunes chercheurs investis dans le développement des biotechnologies et de l'industrie pharmaceutique.»
     
    Les 4 thèses sélectionnées en 2018 sont :

    • Anna Nawrocka « Regulation of neural stem cells and neuroregeneration by long noncoding RNAs - Régulation des cellules souches neurales et de la neuro-regénération par de longs ARN non codants ».Elle réalisera sa thèse au sein de l'Institut Curie sous la direction de Alena Shkumatava, et de Biogen sous la supervision de Jessica Hurt. 
    • Clémentine Hatton : « Dendritic calcium signaling and activity of cerebellar purkinje cells in vivo - Signalisation dendritique du calcium et activité des cellules de purkinje cérébelleuses in vivo ». Elle réalisera sa thèse au sein de l'Institut de Biologie de l'Ecole normale supérieure sous la direction de Stéphane Dieudonné et Vincent Villette, et de Biogen sous la supervision de Mihaly Hajos. 
    • Christine Liu  : « The role of post‐translational modifications in α‐synuclein aggregation and toxicity - Le rôle des modifications post-traductionnelles dans l'agrégation et la toxicité de α-synucléine ». Elle réalisera sa thèse au sein de Biogen sous la supervision de Blake Pepinsky, et de l'Institut de Biologie de l'Ecole normale supérieure sous la direction de Antoine Triller et Christian Specht.
    • Karl Richter : « Interactions des dipeptides RAN avec l'enveloppe nucléaire et les protéines d'importation et d'exportation nucléaires - Interactions of RAN dipeptides with the nuclear envelope and nuclear import and export proteins ». Il réalisera sa thèse au sein de Biogen sous la supervision d'Alexander Mc Campbell, et de l'Institut Curie sous la direction de Graca Raposo.
    Retour vers toutes les actualités
    En savoir plus

    Pour plus d'informations sur ce partenariat