Université

Classements internationaux 2021 : PSL dans le top mondial des jeunes universités pour la 3ème année consécutive

Le

Classée 1ère université des milléniales, 3e et 5e des plus jeunes universités internationales par le Times Higher Education et l’agence QS, l’Université PSL occupe la première place des universités européennes des classements internationaux publiés le 24 juin 2020.

Palmarés du classement THE YUR 2020

Les éditions 2021 des classements des plus jeunes universités mondiales (Young University Ranking - YUR) ont été révélées le 24 juin par le Times Higher Education (THE) et l’agence QS Quacquarelli Symonds. Entrée dans ces classements en 2018, PSL est classée 5e par QS et 3e par THE et gagne ainsi une place depuis l’année dernière. Première université française pour la deuxième année consécutive, elle occupe désormais la première place des universités européennes.
Un positionnement stratégique, car le top 5 mondial est regardé avec une grande attention par les étudiantes et étudiants internationaux. PSL se place ainsi aux côtés d’excellents établissements d’enseignements supérieurs internationaux (NTU de Singapour, Hong Kong University of Science and Technology) et nationaux (Sorbonne Université, l’Université de Paris occupant respectivement la 9e et 10e place du classement THE).   
Ces bons résultats sont confortés par un troisième classement publié le même jour par le Times Higher Education le Millenial University Ranking. Complémentaire du classement YUR, il suit chaque année la progression des plus jeunes universités mondiales créées après l’an 2000. PSL y était entrée en 2018 à la première place. Elle maintient son rang cette année et est rejointe sur le podium par deux grandes universités françaises Sorbonne Université (2e) et l’Université de Paris (3e).

Classement millenial THE 2020

Pour Alain Fuchs, président de l’Université PSL
« Ces résultats viennent consolider l’effort collectif de notre communauté pour construire un modèle d’université publique à forte visibilité et attractivité mondiales. Ces classements contribuent à mettre la lumière sur l’excellence de la recherche faite dans les universités françaises. Il convient de rappeler que nos concurrents sont au-delà de nos frontières et que nos ressources financières ne sont pas comparables à celles des grands établissements internationaux. Je me réjouis que PSL occupe aujourd’hui la première place des universités européennes de moins de 50 ans, et qu’elle soit rejointe par d’autres grands établissements d’enseignement supérieur français.»