Formation

Lancement de la School of positive impact : former les générations futures aux objectifs du développement durable (ODD)

Le

PSL lance, avec le soutien de BNP Paribas, la School of positive impact (l’Ecole de l’impact positif), qui abritera dès septembre 2019 une formation de niveau licence interdisciplinaire inédite, à destination des futurs bacheliers issus d’horizons différents, et fondée sur les dix-sept objectifs de développement durable.

School of Positive Impact, lancée par PSL en partenariat avec BNP Paribas ©Laurent Ardhuin, Daniel Nicolaevsky, Hélène Mulot

En novembre dernier, 24 000 étudiants originaires de différents établissements d’enseignement supérieur français étaient signataires du « Manifeste étudiant pour un réveil écologique ». La transition écologique et énergétique, le respect de l’environnement, la protection des données, la définition de valeurs éthiques communes, la réflexion autour d’une économie sociale et solidaire etc. sont au cœur des préoccupations de la jeunesse. Pour contribuer à réduire le fossé entre les décideurs et les communautés étudiantes et scientifiques, il apparaît indispensable de former les générations futures aux enjeux du développement durable.
C’est pourquoi, en tant qu’université de recherche de premier plan, PSL entend jouer un rôle prépondérant dans cette dynamique globale. Devenue récemment tête de pont du réseau français du Sustainable Development Solutions Network (SDSN), PSL a décidé de déployer son savoir-faire pédagogique en créant une école dédiée à ces différents enjeux : la School of positive impact. Elle sera inaugurée à la rentrée 2019 et bénéficiera d’un financement sous forme de mécénat de BNP Paribas, qui a mis l’impact positif au cœur de sa stratégie d’entreprise.

Une nouvelle licence interdisciplinaire inédite en France

L’école abritera dès septembre 2019 un nouveau programme de licence interdisciplinaire, avant de s’enrichir dans les prochaines années avec de nouveaux cursus à même de toucher une cible plus large d’étudiants mais aussi de professionnels (summer schools, modules de formation transdisciplinaires de niveau Master, certifications d’executive education, conférences de recherche, MOOC…), en France et à l’international. Des programmes originaux, fondés sur les dix-sept ODD (Objectifs de développement durable).
L’enjeu de ce nouveau programme de premier cycle sera, non pas de former des experts, mais des étudiants aptes à saisir les enjeux du développement durable dans leur globalité, depuis les différents problèmes scientifiques qu’ils soulèvent jusqu’à leur implication politique, sociale et culturelle, en passant par leur éventuelle résolution technique.
La licence Impact Positif, suivant le modèle de formation en 1er cycle de PSL (CPES et licences de l’Université Paris-Dauphine) proposera aux étudiants une formation d’excellence, avec une spécialisation progressive en trois ans et un socle pluridisciplinaire solide.

Conçu en étroite relation avec la recherche menée dans les laboratoires de PSL, ce premier cycle original repose sur une approche globale nécessitant le recours à une grande variété de disciplines. Véritable formation de l’esprit, elle est structurée suivant cinq axes principaux :

  • Un socle pluridisciplinaire solide alliant les sciences naturelles (physique, chimie, biologie) et de l’ingénieur et les sciences humaines, économiques et sociales (sociologie et science politique, philosophie, géographie, management).
  • Une pédagogie en mode projets, interdisciplinaire et en équipe, études pratiques de cas proposées en partie par des associations ou des organismes publics et privés, des stages, pour permettre aux étudiants une approche interdisciplinaire sur des problématiques larges liées aux ODD  
  • Le développement de compétences transversales (maîtrise de la démarche scientifique, éthique des sciences, capacité d’innovation, créativité, adaptabilité, communication personnelle, entre-pairs, scientifique, etc.) et de savoir-faire professionnalisants directement mobilisables (gestion de projets, analyse de cycle de vie, analyse d’impact, compétences numériques, compétences linguistiques et interculturelles, …).
  • Un cycle annuel de conférences par des chercheurs impliqués dans les problématiques des ODD, ouvert à d’autres publics étudiants. Des tables rondes impliquant des industriels pourront être organisées par les étudiants de la licence.
  • L’engagement étudiant dans des projets associatifs en lien avec les ODD sera rendu obligatoire et valorisé dans le cursus par des crédits ECTS. Un ou plusieurs stages obligatoires émailleront également le cursus.

Afin de renforcer leurs apprentissages, les étudiants auront également la possibilité d’effectuer des semestres d’échange ou année de césure au sein d’universités partenaires. La formation offrira également une part croissante d’enseignements en anglais sur les 3 années.

A l’issue du cursus, les diplômés de la licence Impact Positif poursuivront leurs études dans les masters sélectifs et les grandes écoles de PSL ou dans les meilleures universités internationales, et ce dans toutes les disciplines : sciences naturelles, sciences de l’ingénieur, sciences humaines et sociales, etc.

Pour former la première promotion, une trentaine d’étudiants issus de divers horizons seront recrutés à partir de mars 2019. Leur engagement associatif, leur motivation ainsi que leur capacité à travailler en équipe feront partie des critères de recrutement au même titre que l’excellence de leurs résultats scolaires. Et, à l’instar de l’engagement de PSL et ses établissements en faveur de l’égalité des chances, une attention particulière sera portée à la diversité des profils. Pour soutenir cet objectif, BNP Paribas proposera des compléments de bourses sur critères sociaux.

 

Ce projet s’inscrit également dans la lignée de programmes emblématiques liés au développement durable : Tara Oceans avec le CNRS, Labex Corail avec l’EPHE et l’EHESS, Labex Finance durable avec l’ILB, la chaire Migrations et Sociétés au Collège de France, la chaire Économie du climat à Dauphine, le Grand Programme PSL-Environnement, l’enseignement du développement durable à l’ISIGE-MINES ParisTech, etc

 Réseau SDSN France : les universités et les grandes écoles s’engagent pour les objectifs de développement durable