Innovation

PSL Tech Seed, un dispositif de financement pour les start-up technologiques de l’Université PSL et l’Institut Pasteur

Le

Le dispositif PSL Tech Seed permet aux start-up technologiques de l’Université PSL et de l’Institut Pasteur, soutenues par des Business Angels ou autres investisseurs privés, d’accéder à un cofinancement apporté par le fonds French Tech Seed, géré par Bpifrance

Microbrain

Ce dispositif est une excellente opportunité pour les start-up d’accélérer leur premières étapes de développement et ainsi d’accéder plus rapidement à une levée de fonds plus conséquente, ou à la commercialisation d’un produit. Jérémie Weber, responsable du pôle start-up à l'Institut Curie

Afin de soutenir les start-up technologiques, dans leur phase de post-maturation ou pré-amorçage, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé en juin 2018 la création d’un fonds d’investissement French Tech Seed doté de 400 millions d’euros issus du Programme d’investissements d’avenir. Pour en bénéficier, les start-up doivent être préalablement détectées et évaluées par des Apporteurs d’affaires, labellisés par Bpifrance. Le consortium PSL Tech Seed, porté par l’Université PSL et incluant l’Institut Pasteur, a fait partie des premiers lauréats et a été labellisé en janvier 2019 comme « apporteur d’affaires ».

 Le consortium PSL Tech Seed parmi les premiers lauréats de l'appel French Tech Seed

Cette labellisation apporte une reconnaissance, une visibilité et un soutien financier qui sont essentiels pour le succès d’une jeune start-up comme Honing Biosciences, qui vise à développer des nouvelles thérapies cellulaires, notamment dans le domaine de l’immunothérapie. Franck Perez, directeur d'unité Curie & cofondateur Honing

Le dispositif PSL Tech Seed sera ouvert à toutes les start-up de PSL et de Pasteur, dans toutes les disciplines et domaines d’application. Il permet ainsi un effet de levier sur les financements privés obtenus par ces start-up, avec un impact majeur sur leur développement.
Pour être éligibles, les start-up devront être :

  • créées depuis moins de 3 ans ;
  • porteuses d’une innovation à forte intensité technologique ;
  • ayant réalisé dans les 3 derniers mois (ou ayant en cours) une 1ère levée de fonds d’au moins 25K€ auprès d’investisseurs avisés ;
  • accompagnées par des apporteurs d’affaires labellisés ou lauréats (à partir de 2018) du concours I-Lab ou Concours nationaux d’innovation du PIA.

Le cofinancement apporté par Bpifrance est compris entre 50 et 250 k€, il vient compléter un apport en fonds propres d’un ou plusieurs investisseurs privés, dans un ratio pouvant aller jusqu’à 2 pour 1.

Les dossiers soumis à PSL Tech Seed sont évalués par un comité de sélection, composé d’experts indépendants, choisis pour leur connaissance de l’innovation, et de l’accompagnement et du financement de start-up. Sur la base d’une réunion trimestrielle, le conseil se prononcera sur l’opportunité de présenter un projet au fond French Tech Seed sur la base des dossiers, des auditions des porteurs, et des rapports d’évaluation fournis par des experts indépendants, spécialistes du domaine et/ou marché concerné.

Quatre projets ont été labellisés par le PSL Tech Seed pour cofinancement par BpiFrance à compter de janvier 2019 et une nouvelle sélection de projets sera auditionnée le 29 novembre.

Les premiers projets labellisés par le PSL Tech Seed :