Recherche

Ouverture de l’appel à projets de thèse du COFUND « Artificial Intelligence for the Sciences »

Le

Le projet « Artificial Intelligence for the Sciences » porté par l’Université PSL est lauréat du programme européen hautement sélectif Horizon 2020 – MSCA – COFUND. Ce projet unique et structurant permettra le cofinancement de 26 bourses de thèses aux interfaces de l’intelligence artificielle ou du traitement des données massives. Les équipes scientifiques de l’Université peuvent soumettre des propositions de sujets jusqu’au16 octobre prochain.

Data ccPixabay

Porté par l’Université PSL et co-financé par la Commission européenne à hauteur de 2,1 millions d’euros sur cinq ans, le projet « Artificial intelligence for the Sciences » permettra aux établissements-composantes de PSL de bénéficier de bourses de thèses sur des sujets aux interfaces de l’intelligence artificielle, éventuellement en partenariat avec le monde socio-économique.

Vingt-six doctorantes et doctorants rejoindront les écoles doctorales de l’université pour mener des travaux sur des sujets proposés et définis par les équipes scientifiques de PSL. Chaque sujet de thèse portera sur une des disciplines de PSL (physique, chimie, histoire, économie, etc.) et nécessitera de faire appel à des techniques d’intelligence artificielle ou de traitement de données massives.

Issus de spécialisations multiples, les futures et futurs doctorants sélectionnés dans le cadre d’«Artificial intelligence for the Sciences » bénéficieront d’un ensemble de formations communes en lien avec le Programme Transverse DATA. Ainsi, une formation d’introduction aux techniques d’intelligence artificielle et de traitement des données massives sera organisée à l’automne 2021 pour permettre à tous d’acquérir un socle commun de connaissance. Un séminaire hebdomadaire sera également organisé chaque semaine afin de permettre l’approfondissement des échanges et connaissances. Les lauréats, répartis entre les différents laboratoires de PSL, formeront une communauté soudée et régulièrement réunie.
Ces derniers seront également formés aux techniques de la dissémination et de la communication grand public. Le média The Conversation (partenaire du projet) les formera à la rédaction d’articles de vulgarisation scientifique, et, à terme, chacun des sujets de thèses fera l’objet d’un article publié dans le journal. De même, en lien avec le partenaire 100.000 Entrepreneurs, les doctorantes et doctorants seront invités à intervenir, si elles ou ils le souhaitent, dans des lycées pour expliquer la nature des recherches menées dans leur discipline et les apports des techniques d’IA.

Dans le même esprit, les lauréates et lauréats du programme seront formés à l’Open Science et à l’acquisition  de compétences transverses.

Les quinze premières thèses du programme débuteront en septembre 2021. Les équipes scientifiques de PSL intéressées pour co-superviser une bourse pourront adresser leurs propositions de sujets avant le 16 octobre 2020 minuit. Un comité, composé du coordinateur scientifique du projet et de six chercheurs de la communauté PSL, sera chargé de la sélection des sujets. La sélection des lauréats se tiendra au printemps 2021, elle sera conduite par un jury représentatif des disciplines de PSL. Un nouvel appel à projets de thèse sera lancé à l’automne 2021 pour les onze thèses débutant en septembre 2022.

 

 

L’essentiel à savoir sur l’appel à projets de thèse

  • Nature des sujets et encadrements éligibles : Financement des thèses dans au moins une des disciplines de PSL (physique, chimie, histoire, économie, etc.) qui nécessiteront de faire appel à des techniques d’intelligence artificielle ou de traitement de données massives. Un co-encadrement comprenant un spécialiste de la discipline et un spécialiste des techniques d’intelligence artificielle ou de données massives est obligatoire. Le directeur de thèse envisagé doit être membre de PSL. Il n’y a pas de limites au nombre de propositions de sujets de thèse par laboratoire.
  • Financement : Le salaire des doctorants est fixé à 3100 euros brut employeur par mois pour une durée totale de 36 mois. Hors cofinancement européen, le reste à charge est de 53 640 euros pour une bourse de 36 mois (salaire + frais de management). Ce reste à charge est financé sur fonds propres, soit par l’établissement-membre de PSL, soit par un partenaire privé. En cas de financement par un partenaire non-académique, une contribution de 80 000 euros et non de 53 640 euros est demandée, pour financer les frais d’environnement.
  • Éligibilité des étudiants candidats : Est éligible tout candidat ayant séjourné en France moins de 12 mois au cours des trois années à compter de la date de clôture de l’appel à candidatures, soit le 26 février 2021 pour ce premier appel. Ainsi un Français vivant depuis 3 ans en Allemagne est bien éligible, tandis qu’un Allemand vivant en France depuis toujours ne l’est pas.

L’équipe scientifique du projet « Artificial Intelligence for the Sciences » a été accompagnée pour le montage et dépôt du projet par le service d’appui à l’activité partenariale (SAAP) de PSL.

Drapeau européen