Recherche

Résultats SFRI et IDéES : « Sans une volonté politique et des outils adaptés, l’excellence académique ne peut pas s’exprimer. »

Le

Le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a publié le 1er juillet les résultats des appels à projets SFRI et IDéES proposées aux IDEX et I-SITEs. Les deux projets déposés par l’Université PSL ont été jugés excellents et retenus dès le premier examen par le jury. Hubert Bost, vice-président Recherche et Formation graduée, revient sur ces résultats encourageants.  

Hubert Bost, Vice-président recherche et formation graduée Université PSL

Pourriez-vous rappeler brièvement l’importance des appels à projets SFRI (Structuration de la Formation par la Recherche dans les initiatives d’excellence) et IDéES (Intégration et développement des IDEX et des I-Sites) ?

Ces appellations siglées renvoient à deux appels à projets majeurs pour l’avenir des universités de recherche intensive. Lancés par l’ANR en octobre dernier à l’attention des IDEX (dont l’Université PSL fait partie) et des I-SITEs, SFRI et IDéES ont pour objectifs respectifs de permettre aux universités de développer « l’impact et l’attractivité internationale de la formation par la recherche » et de soutenir « leurs efforts de transformation et d’intégration ». Les 19 projets déposés par les IDEX et I-SITEs ont été évalués par un jury international spécialement mis en place. Chacun des projets a reçu pour les neuf prochaines années une part de la dotation globale de 500 M€ issue du financement PIA (Programme d’Investissement d’Avenir). Ce double programme d’investissement de l’État doit permettre de renforcer le développement de ses universités de recherche. Il s’inscrit dans la suite de l’appel à projets EUR (Écoles Universitaires de Recherche) lancé en mars 2017 dans le cadre du troisième PIA, où deux projets ENS-PSL avaient été lauréats : Translitterae et FrontCog. Tous deux ont d’ailleurs été pleinement intégrés aux 18 programmes gradués de l’université, dans une organisation globale dont la pertinence a été reconnue par le jury international d’évaluation de SFRI.

 "Les programmes gradués, un tournant dans la structuration du cycle master doctorat" Interview d'Hubert Bost, avril 2020

Pourriez-vous préciser le périmètre concerné par l’appel à projets IDéES ?

L’appel à projets IDéES est une nouveauté. Il s’agissait de proposer un projet global rassemblant des actions « de grande ampleur » en spécifiant les modalités de leur mise en œuvre. Par cet appel,  l’ANR nous invitait à intégrer plus largement nos services et nos infrastructures (système  d’information, accueil étudiant, politique qualité…) dans notre proposition globale. C’est essentiel : sans outils communs adaptés mis au service de notre politique, l’excellence académique ne peut pas s’exprimer ; sans données fiables l’université ne peut pas piloter, développer sa stratégie ou financer ses projets. En tant qu’ancien chef d’établissement et actuel vice-président de la recherche et de la formation graduée, je me suis réjoui du lancement de cet appel à projets.
À PSL, en partant de la stratégie de l’université, trois axes ont été privilégiés :

  • La démarche qualité et l’aide au pilotage
  • La convergence des systèmes d’information (SI)
  • Le rayonnement international de l’Université et la contribution à son financement.

Ces sujets nécessitent une mutualisation des services beaucoup plus importante que celle mise en œuvre aujourd’hui faute des moyens nécessaires. L’apport des moyens du PIA va nous permettre de consolider ou de lancer les actions entreprises dans ces trois directions.

Comment ont été évalués les projets déposés par l’Université PSL ?

Les deux projets déposés par PSL ont été bien évalués, et tous deux retenus dès le premier examen par le jury. Dans son rapport d’évaluation, le jury international a commenté ainsi le système des programmes gradués et formations transverses : « lt is probably the best model that could be devised given the various constraints under which PSL is required to operate ». Avec SFRI et IDéES, l’Université PSL va disposer de 33 M€ sur neuf ans pour développer ses programmes et ses actions. Même si ces montants ne sont pas suffisants pour financer tous les projets que nous avons l’ambition de déployer, c’est un très bon résultat. Rapporté à la taille de l’université, il est même excellent puisque PSL compte 17 000 étudiantes et étudiants tandis que, à titre d’exemple, il y en a 80 000 à Aix Marseille et plus de 65 000 à Sorbonne Université. Nous nous félicitons que le critère des effectifs respectifs des universités, qui pèse souvent si lourd, n’ait pas prévalu par rapport à la qualité intrinsèque des dossiers.

Résultats AAP SFRI et Idées

Quelles seront les prochaines étapes ?

Dès la rentrée de septembre, les 18 programmes gradués de l’université qui ont été présentés et approuvés dans notre projet SFRI, accueilleront leurs étudiantes et étudiants. Ces filières d’enseignement et de recherche, largement inspirées du terme anglais graduate schools, ont été conçues, structurées, élaborées et mises en œuvre tandis que nous répondions à l’appel à projets : elles ont commencé à fonctionner à voilure réduite avant même le résultat du jury, et à présent nous allons pouvoir les développer. Elles couvrent les grands domaines de recherche de l’université en sciences humaines et sociales, ingénierie, sciences dures, sciences des organisations ou encore arts, etc., agrégeant les activités de recherche et de formation des établissements-composantes, des membres-associés et des partenaires de PSL.
Cette offre s’adresse avant tout aux étudiantes et étudiants désireux de recevoir, dès le master, une formation au plus près de la recherche, de ses pratiques et de ses méthodes. Si ce format peut sembler original par rapport au modèle français, il s’agit en fait d’une offre très lisible pour les étudiants à l’international. La dotation du PIA va contribuer significativement au développement de ces programmes gradués, mais elle ne suffira pas à les financer complètement. Il nous faudra donc continuer à chercher d’autres sources de financement.

Schema PG