Ingénierie de la santé (BME Paris)

Type de formation : Formation initiale
Niveau de diplôme : Master
Discipline(s) : Santé - Médecine, Sciences de l’ingénieur, Sciences du vivant
Lieu de la formation : Paris
Domaine : Sciences
Langue d'enseignement : Anglais
Stage obligatoire
Cursus international
Pré-requis : Licence
Présentation
Programme
Admission

Le Master Ingénierie de la santé (BME Paris) est pensé pour offrir une formation en deux ans dans le domaine de la bio-ingénierie, au carrefour des sciences biomédicales et des sciences de l’ingénieur. Ce programme est le fruit d’un partenariat entre l’Université PSL, l’Université Paris-Descartes et Arts et Métiers ParisTech.
Grâce à ce partenariat sans équivalent, ce Master s’ancre dans une démarche de formation favorisant l’interdisciplinarité et l’initiative étudiante dans une perspective internationale. Ce programme s’appuie sur l’expertise et le savoir-faire complémentaire de haut niveau des trois institutions : d’une part, les sciences de l’ingénieur dans l’une des trois écoles d’ingénieurs de PSL (Chimie ParisTech, ESPCI Paris et MINES ParisTech) et Arts-et-Métiers ParisTech ; d’autre part, les sciences de la santé et le domaine biomédical avec l’Université Paris-Descartes.
Les enseignements sont dispensés principalement dans ces institutions partenaires. Les conférences font appel à des professeurs invités : cliniciens hospitaliers (APHP) et chercheurs issus d’autres écoles et universités ou des sociétés privées (GE Healthcare, Philips Healthcare, Renault, Sanofi, Thalès, Materialise Medical…).

Objectifs pédagogiques

Le Master BME Paris propose un programme d’excellence visant des étudiants aux profils diversifiés (biologie, chimie, physique, mathématiques, ingénierie, médecine, pharmacie et autres sciences de la santé…). L’objectif final de la formation vise à :
1) Apporter aux étudiants les connaissances et techniques nécessaires dans de nombreux domaines de l’ingénierie biomédicale ;
2) Favoriser une approche collaborative féconde entre l’ingénierie et les étudiants en médecine, afin de résorber le « décalage culturel » entre les professions respectives.
La seconde année (M2) propose cinq parcours différents. En première année (M1), les étudiants consolident et élargissent leurs connaissances, tant en ingénierie que dans le domaine médical. 

Parcours

L’année de M1 comporte un seul parcours ainsi que des choix personnalisés d’UE en fonction du profil des étudiants.
L’année M2 propose cinq parcours :

  • M2 Bio-imagerie (BIM)
  • M2 Bio-matériaux et biodispositifs (BioMAT) 
  • M2 Biomécanique (BioMECH)
  • M2 Biothérapies moléculaires et cellulaires (MCB)
  • M2 Bio-ingénierie et innovation en neurosciences (BIN)

Public visé

La formation recrute des étudiants titulaires d’une licence scientifique (biologie, physique, mathématiques, ingénierie, mais aussi médecine, pharmacie, dentaire etc.), les diplômés du PSL CPES, les étudiants de l’ENS et des écoles d’ingénieurs PSL. Les internes des écoles de médecine, de médecine dentaire et de pharmacie, les étudiants de l’ENS et des écoles d’ingénieurs peuvent candidater directement en seconde année (M2), de même que les étudiants qui ont validé un M1 dans un domaine adéquat. Les étudiants internationaux peuvent aussi candidater directement en M2, à condition d’être titulaires d’un diplôme de Master (certaines exceptions sont envisageables au cas par cas).

Débouchés

  • Doctorat dans un domaine proche de la mention choisie en M2, dans l’enseignement supérieur ou en partenariat avec le secteur privé (doctorat CIFRE).
  • Postes en R & D pour de grandes entreprises ou des start-up, dans presque toutes les activités du secteur biomédical ou biotechnologique.
  • Poursuite des études en école de médecine ou de pharmacie ou équivalence pour intégrer directement la deuxième ou troisième année
  • Programmes entrepreneuriaux dans le management des biotechnologies (ESCP, EM Lyon / Centrale Supelec…).

La formation se rattache à un vaste réseau de laboratoires de recherche, dans la sphère des institutions partenaires et plus largement :

  • Université Paris Descartes (ex : Cognac-G, Centre de Neurophysique, Physiologie et Pathologie, Unité de Toxicologie, Pharmacologie et Signalisation Cellulaire, Centre de Psychiatrie et Neurosciences …)
  • ENS (ex : Institut de Biologie de l’ENS, Laboratoire des Systèmes Perceptifs, Laboratoire PASTEUR…)
  • ESPCI Paris (ex Laboratoire Plasticité du Cerveau,…)
  • Institut Curie
  • Institut Pierre-Gilles de Gennes
  • Chimie ParisTech (ex : Physico-chimie des Surfaces, Métallurgie Structurale, Chimie Organométallique et Catalyse de Polymérisation)
  • MINES ParisTech (ex : Centre des Matériaux, Centre de Mise en Forme)
  • Arts et Métiers ParisTech (Institut de Biomécanique Humaine Georges Charpak)
  • Telecom ParisTech
  • Neurospin (Saclay)
  • EPFL (Lausanne)
  • Columbia University, Department of Biomedical Engineering (New York)
  • Hangzhou Dianzi University (HDU, Chine)

Lieux de la formation

Les cours sont dispensés majoritairement au cœur de Paris, principalement à l’Université Paris Descartes, Arts et Métiers ParisTech, ESPCI Paris et Chimie ParisTech. Les étudiants PSL peuvent s’inscrire à des UE optionnelles en Master PSL des Sciences du Vivant. Dans certaines mentions, les étudiants ont accès à des conférences et des réunions scientifiques hors de Paris. Le programme prévoit obligatoirement deux stages de deux mois (ou un seul de quatre mois, s’il se déroule à l’étranger) en M1 et un stage de cinq mois en M2. Ceux-ci se déroulent en général dans des laboratoires universitaires relevant des institutions partenaires, mais aussi les services R & D de grandes entreprises, dans des start-up biomédicales ou en hôpital.

  • Une collaboration unique et fructueuse entre une université médicale de haut niveau et les meilleures écoles d’ingénieur.
  • Une offre étendue d’UE fortement interdisciplinaires animées par des scientifiques, des ingénieurs et des cliniciens pour relever les défis de la recherche de pointe en bio-ingénierie.
  • Une forte exposition à l’international : 30 à 40% d’étudiants internationaux, la quasi-totalité des cours assurée en anglais et des liens avec des laboratoires à l’étranger pour les stages, notamment en M1.
  • L’environnement scientifique exceptionnel de PSL, qui compte plusieurs centres de recherche de rang mondial à Paris (ENS, ESPCI Paris, Chimie ParisTech, MINES ParisTech, Collège de France, Institut Curie…).
  • Des interactions riches avec les sphères socio-économique et médicale : conférenciers du secteur privé (Thalès, Renault, Sanofi…), visites d’unités de soins, participation à des congrès médicaux, ateliers de Business Plan…
  • Un lieu d’enseignement au cœur de Paris
  • Un encadrement personnalisé pour les étudiants internationaux (aide dans les procédures administratives et pour le logement, cours de FLE…)

L'année de M1 comporte un seul parcours

Cet enseignement vise à renforcer et élargir des compétences des étudiants dans les thématiques d’ingénierie et de biomédecine. Toutes les UE proposées se déclinent en deux niveaux : basique et avancé. Il est recommandé aux étudiants, lorsqu’ils choisissent leurs UE, de mettre à jour leurs connaissances sur les sciences fondamentales, lorsqu’ils n’ont pas pu les développer dans leur formation précédente (physiologie et anatomie pour les étudiants ingénieurs ou traitement du signal et mécanique pour les étudiants en biologie ou en médecine) ou d’approfondir leur savoir sur la spécialité qu’ils visent en année M2.

L’année de M2 propose cinq parcours

•    M2 Bio-imagerie (BIM)
La bio-imagerie est un domaine passionnant en pleine croissance, à la croisée de l’ingénierie, des mathématiques, de l’informatique, de la chimie, de la physique, des sciences du vivant et de la médecine. L’objectif principal de la bio-imagerie est l’amélioration de la santé humaine par les méthodes de l’imagerie pour affiner les diagnostics, traitements et prévention des maladies. La mention BIM propose une formation interdisciplinaire de haut niveau, adossée aux expertises complémentaires de Paris Descartes, PSL et Telecom ParisTech. Un important réseau de laboratoires de recherche donne aux étudiants l’accès à des systèmes d’imagerie industrielle et expérimentale qui emploient des technologies innovantes.
Le parcours BIM propose un double diplôme avec le département d’ingénierie biomédical de Columbia University (New York).

•    M2 Bio-Matériaux et biodispositifs (BioMAT)
A l’heure actuelle, la recherche et de développement des bio-matériaux englobe le domaine de la conception des prothèses et en repousse les limites. Des améliorations remarquables émergent dans le domaine biomédical suite aux progrès récents dans la compréhension, la définition et la manipulation de matériaux biologiques. La conception, la maîtrise et la modélisation de matériaux biologiques, bio-sourcés, bio-compatibles et biomimétiques forment la pierre angulaire de nombreuses innovations biomédicales, depuis les approches thérapeutiques de la médecine générative jusqu’aux procédés industriels.
La parcours BIOMAT offre aux scientifiques, ingénieurs et étudiants en médecine les clés pour relever les multiples défis de la recherche et du développement des matériaux : comment appliquer leurs compétences à des solutions spécifiques dans le champ biomédical, comment conduire des recherches innovantes et fécondes grâce aux méthodes adéquates dans le respect de l’éthique, comment collaborer sur des projets au carrefour de la science des matériaux, des sciences biomédicales et de la médecine. Ce cursus s’adresse aux étudiants en ingénierie et en médecine (sciences des matériaux, physique, chimie, médecine, pharmacie, soins dentaires et biologie) qui souhaitent faire carrière dans la recherche universitaire ou auprès du secteur privé en R & D.
A travers cet enseignement, les étudiants accèdent à des connaissances approfondies sur la compréhension et l’emploi des bio-matériaux, depuis les biomolécules à l’échelle nanométrique – comme les protéines, les lipides et les polymères synthétiques – jusqu’aux prothèses en taille macro - comme les orthèses et les implants. Cette spécialisation s’appuie sur un vaste corpus de conférences, de cours et de débats de haut niveau avec des experts invités ainsi que sur des projets interdisciplinaires en groupe. Grâce à ces riches expériences, les étudiants développent leurs compétences sur des applications en santé, depuis l’ingénierie d’implants et de tissus en passant par la modélisation et la définition de matériaux biologiques, jusqu’à la conception de matériaux dans un objectif thérapeutique.

•    M2 Bio-Mécanique (BioMECH)
La mention Biomécanique propose des outils fondamentaux ainsi qu’une connaissance approfondie des applications biomédicales de la mécanique et des domaines liés. Cet enseignement se concentre sur les développements récents et annoncés dans le domaine biomécanique lorsqu’ils sont prometteurs en termes de solutions innovantes à d’importantes questions de santé et qu’ils correspondent aux attentes de l’industrie. Les étudiants bénéficient d’un environnement stimulant et interdisciplinaire à travers des conférences, projets en groupe, études de cas et interventions d’experts issus de la recherche ou des entreprises. Les étudiants en sciences, en ingénierie et en médecine obtiennent toutes les clés nécessaires pour relever les nombreux défis de la recherche et du développement en biomécanique : comment appliquer leurs compétences pour répondre à des questions spécifiques dans le biomédical, comment mener des projets de recherche féconds avec les méthodes adéquates dans le respect de l’éthique, comment collaborer à des projets au carrefour de la mécanique, des matériaux et de la science biomédicale.

•    M2 Biothérapies moléculaires et cellulaires (MCB)
Le parcours MCB englobe deux catégories principales d’applications bio-thérapeutiques : d’une part, la thérapie cellulaire et génétique, d’autre part la biopharmaceutique. La thérapie cellulaire et génétique se distingue des thérapies médicamenteuses car elle sert à créer des agents thérapeutiques personnalisés pour des patients individuels, domaine peu exploité des fabricants. La biopharmaceutique porte sur les macromolécules complexes créées par la biotechnologie ; cette discipline implique des manipulations génétiques d’organismes vivants, à la différence des petites molécules obtenues par synthèse chimique dans la médecine conventionnelle.
L’étude des caractéristiques pharmaceutiques et immunologiques des produits de bio-thérapie, vus comme une nouvelle génération de médicaments, se situe dans la perspective des traits parmi les populations visées, le suivi clinique et la surveillance biologique. Cette mention, adressée aux étudiants présentant un haut niveau scientifique dans le domaine de la biothérapie, vise à les préparer à des carrières universitaires. Les étudiants peuvent choisir néanmoins d’autres débouchés dans le secteur privé à l’échelle nationale, européenne ou internationale, notamment dans des laboratoires de recherche hospitaliers en biotechnologie et recherche médicale, ainsi que dans des entreprises de thérapie cellulaire et génétique.

•    M2 Bio-ingénierie et Innovation en Neurosciences (BIN)
A travers les cours, séminaires, rencontres, conférences et projets collaboratifs, notre ambition est de former les étudiants de BIN à bâtir des passerelles entre neurosciences fondamentales et cliniques et l’ingénierie appliquée à ces domaines. Nous estimons que ces solutions sont cruciales pour les fabricants et la médecine du 21e siècle, car :
Le vieillissement de la population mondiale va augmenter la prévalence des maladies neurodégénératives, et plus globalement la fréquence des handicaps sensoriels et moteurs.
Il existe une demande forte, par des industries de plus en plus nombreuses, au-delà du domaine biomédical, dont l’aviation, l’automobile, les sports et les jeux vidéo. Pour répondre à cette demande, il est nécessaire de comprendre l’interaction entre l’humain et son environnement en général et, en particulier, les nouveaux cadres complexes de travail aujourd’hui (le facteur humain). Beaucoup d’industries auront donc besoin d’ingénieurs maîtrisant aussi bien l’ingénierie que des connaissances fondamentales en neurophysiologie.
Les méthodes et concepts intégratifs, depuis le comportement jusqu’au niveau moléculaire, nécessitent de comprendre le fonctionnement du système nerveux central, ses mécanismes de réparation et d’optimisation. Les neurosciences sont un bon exemple de l’interdisciplinarité prévalant dans l’ingénierie biomédicale : elles nécessitent la collaboration entre médecins et ingénieurs, l’application d’expertises diverses comme l’optique, l’électronique, l’informatique, la robotique, la physiologie, l’ergonomie, la chimie…

Prérequis (M1)

La majorité des diplômes de licence en sciences (en particulier, mais pas uniquement : sciences du vivant et de la santé, ingénierie, chimie, physique, mécanique, mathématiques, informatiques), CPES PSL (parcours sciences).

Prérequis (M2)

Les internes en école de médecine, dentaire ou pharmacie, les étudiants de l’ENS ou en école d’ingénieur peuvent candidater directement en seconde année (M2). Les mêmes conditions s’appliquent aux étudiants ayant validé une année de M1 dans un domaine équivalent. Les étudiants internationaux peuvent eux aussi candidater pour le M2, à condition d’avoir déjà obtenu un diplôme de Master (certaines exceptions sont prises en compte au cas par cas). Les prérequis varient selon la spécialisation visée en M2. Les étudiants doivent indiquer deux souhaits de mention, qui seront examinés l’un après d’autre.

Admissions

Les candidats présélectionnés sont invités à remplir leur dossier en ligne. Les candidats admissibles seront conviés à un entretien.
A l'issue de l'examen des dossiers, les candidats se verront notifiés de l'une des décisions suivantes  : 

  • Candidat admissible : invitation à un entretien 
  • Refus d'admissibilité
  • Mise sur liste complémentaire (jusqu’au dernier jour de la procédure d’admission).

-- Candidater à BME Paris --

Pour compléter votre dossier d’admission, veuillez y inclure les documents suivants :

Tous les relevés de notes et diplômes dans l’enseignement supérieur (avec une traduction en français ou en anglais, si les originaux ne sont dans aucune de ces deux langues) ; un CV et une lettre de motivation (tous deux en anglais) et la preuve d’un niveau en anglais correspondant au grade C1 minimum (TOEIC, TOEFL…)

Dates limites pour les candidatures

  • Admission anticipée : du 1er février 2020 au 31 mars 2020 (recommandé aux étudiants internationaux ayant besoin d’un visa d’entrée)
  • Deuxième session : du 1er avril 2020 au 15 mai 2020
  • Dernière session : du 16 mai 2020 au 30 juin 2020

Veuillez retenir qu’il est en général dans votre intérêt de candidater le plus tôt possible car les places en M1 et M2 sont limitées.

Frais de scolarité

Les frais de scolarité sont établis par décret ministériel (243€ en 2019-2020). Veuillez retenir qu’il vous faudra également produire un reçu de la CVEC (Contribution Vie étudiante et de Campus) d’un montant de 91€. En savoir plus.

Etablissement d’inscription : ESPCI Paris
Diplôme délivré : Diplôme de Master français délivré par l’Université PSL (conjointement avec l’Université Paris-Descartes et Arts et Métiers ParisTech).

Contact

André Klarsfeld & Laurent Corté

contact@bme-paris.com


En savoir plus


Rester informé

Trouver votre formation PSL

Par type de diplôme
  • Par type de diplôme
  • Certificat
  • Licence
  • Master
  • Doctorat
  • Autres
  • Post-doctorat
Par discipline
  • Par discipline
  • Anthropologie
  • Archéologie
  • Archives – Documentation
  • Arts plastiques
  • Astrophysique
  • Banque – Finance – Assurances
  • Biologie
  • Chimie
  • Cinéma
  • Communication-Journalisme
  • Danse
  • Design
  • Développement durable
  • Droit
  • Economie
  • Entrepreneuriat
  • Environnement
  • Etudes aréales
  • Finance d'entreprise
  • Géographie - Géopolitique
  • Géosciences
  • Gestion - Management
  • Histoire
  • Histoire de l'art
  • Humanités numériques
  • Informatique
  • Langues
  • Lettres
  • Marketing
  • Mathématiques
  • Mécanique et matériaux
  • Médecine
  • Mode
  • Musique
  • Philosophie
  • Physique
  • Relations internationales
  • Ressources humaines
  • RSE
  • Santé - Médecine
  • Sciences cognitives
  • Sciences de la terre
  • Sciences de l’ingénieur
  • Science politique
  • Sciences religieuses
  • Sciences sociales
  • Sciences de l'univers
  • Sciences du vivant
  • Sociologie
  • Théâtre